Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 00:57

Le 11 Août, fête de l’indépendance nationale est une journée qui marque la mémoire collective des tchadiens. Elle constitue aussi un tournant dans l’histoire du Tchad, qui acquit son indépendance après une colonisation française qui s’est caractérisée par sa brutalité et le manque de respect des droits élémentaires des tchadiens.

L’indépendance nationale n’a jamais été totale et notre peuple continue à vivre et à subir les séquelles d’une décolonisation tronquée qui n’a jamais consacré l’exercice des libertés et de la démocratie.

L’histoire du Tchad n’a été qu’une succession des régimes despotiques qui ont ravagé, pillé le pays, détruit son administration et maintenu le peuple sous le joug d’une dictature maladroite et inacceptable.

C’est ainsi que les luttes révolutionnaires depuis 1965 et les révoltes populaires qui les ont précédées, se sont intensifiées tout au long de notre histoire pour combattre et renverser la dictature.

Le combat du peuple tchadien pour sa liberté a contraint les dirigeants politiques a desserré la pression et instaurer quelques fois des semblants de démocratie qui très vite ont montré leur limite.

Le pouvoir d’Idriss Deby en est une parfaite illustration  après les espoirs suscités le 1er décembre 1990 d’un véritable changement. Le slogan « ni or, ni argent mais la liberté», s’est vite transformé par un autre « la matraque et l’injustice pour tous ». Les élections organisées à coût des milliards par ce régime corrompu, ne sont en fait que des farces destinées à perpétuer le régime sanguinaire de Deby.

Les richesses nationales sont dilapidées, les vaillants fils du pays sont contraints à l’exil et n’ont d’autre choix que celui des armes pour combattre et à anéantir cette dictature implacable et tous les prédateurs qui ont pris en otage notre grand et beau pays.

La création de l’UFR est une réponse à cette injustice et un espoir pour le changement et l’émergence d’un Tchad nouveau. Un Tchad de paix, d’unité et d’égalité où les libertés élémentaires sont respectées et où chacun peut vivre tranquillement sa vie et les inégalités fortement combattues.

L’ambition de l’UFR est aussi de mettre fin à l’enrichissement illicite  pour les uns et les maigres salaires et le spectre de la pauvreté pour les autres !   Notre jeunesse qui paye un lourd tribut dans cette guerre doit voir désormais des perspectives nouvelles s’offrir à elles.

Fini le temps où les nantis donnent les meilleurs éducations à leurs enfants, tandis que ceux des canuts  subissent de plein fouet les conséquences désastreuses du pillage national et se contentent d’un enseignement au rabais en fréquentant des écoles et des universités délaissés par l’Etat et Tréduit au délabrement.

Les derniers combats d’Am-Dam ont montré la volonté des forces de la résistance de renverser le pouvoir décadent et antinational de Deby et notre peuple doit garder l’espoir de voir ce régime corrompu et sanguinaire prendre fin.

 Nous avons pris l’engagement de nous battre et de sacrifier nos vies pour l’émergence d’une société nouvelle et nous partirons à l’assaut de cette dictature autant de fois qu’il le faudra. Nous ne renoncerons jamais à débarrasser le Tchad de cette bande mafieuse, inconsciente qui ne se pense qu’à s’enrichir, tuer, piller et violer.

L’UFR se prépare pour très bientôt  à attaquer de nouveau le fondement de ce régime et répondre ainsi aux aspirations de l’ensemble du peuple tchadien pour une société enfin libre, démocratique et débarrassée des délinquants et des despotes qui la dirigent.

Puisse ce jour de commémoration nous donner la force de tenir nos engagements et de continuer notre combat salutaire pour le bien de tous.

   Hadjar Marfaine le 11 août 2009

TIMANE ERDIMI

Président de l’UFR

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires