Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 10:26

Il ne sert à rien de croire que le régime despotique de N’djamèna veut avancer sur le dossier de feu Ibni Oumar Mahamat Saleh. Le fait d’accepter maintenant la présence des observateurs internationaux ne résume en rien une disponibilité à aller dans le sens de la recherche de la vérité.

La vérité dans cette affaire, deux personnes connaissent ce qui s’est passé avec précision, mais ils ont scellé le pacte du sang, celui de ne pas trahir l’autre. Sauf si l’un meurt avant.

Idriss Deby Itno et Mahamat Ali Abdallah sont les deux métronomes dans la disparition de feu Ibni Oumar Mahamat Saleh. Et ceux qui ont servi de bras d’assassins ont été tous liquidé pour qu’aucune trace ne soit lisible pour l’histoire. La France est la complice fondamentale sur le fait qu’elle n’a pas voulu apporter l’éclairci alors que tout se passait devant ses yeux.

La vérité, elle se saura mais pas de la manière que le peuple tchadien attend.

Depuis quelques mois, la pression de la communauté internationale est de mise sur cette affaire, et quelques députés français dont Gaétan Gorce est le chantre, veulent que vérité soit dite.

Nous avions suivi avec guillemet les sorties tonitruantes du dictateur Deby Itno sur cette affaire jusqu’à observer un non recevoir au vote des députés français…

Mais en réalité, depuis bien longtemps déjà la françafrique a mis en marche sa machine à fabriquer les situations. C’est grâce à certains de ses membres que conseil fût donné d’inclure quelques observateurs internationaux. Mais encore, les précautions sont prises pour que rien ne porte l’index sur l’exécutif tchadien.

Le despote Idriss Deby Itno, invité en France pour la prestigieuse fête nationale du 14 juillet 2010. Il faut vite atténuer les pressions, et faire croire à l’amabilité soudaine. Mais la réalité est tout à fait ailleurs.

Voilà un des scénarios auxquels nous allons assister, sans étonnement mais avec l’amère conviction de l’irrésolu.

Le tchadanthrope.

ASSILECK HALATA Mahamat.

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires