Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 03:45
Les Tchadiens sommes devenus “de pareils aux mêmes”!  Au lieu de nous unir pour lutter contre Idriss Deby et son systeme intentionnel de gestion, voilà beaucoup de nous, nous contentions egalement comme si ces manoeuvres des élections communales sont plus importantes que celles présidentielles ou législatives. Est-ce que quels resultats des elections communales signifieront quelque chose à Idriss Deby?
Par ailleurs, sur le Blog de notre frère Makaila, nous venons de lire un article intitulé “le cri de détresse d’un Tchadien du sud” en date d’aujourd’hui 25 Fevrier 2012, dans lequel, la personne dénonce l’injustice et demande une réponse à ses questions. Toutes ses questions sont légitimes et nous lui donnons toutes les raisons possibles mais malheureusement, nous aussi, nous avons tant de questions, à l’exemple de: comment faire pour nous unir contre l’injustice instaurée sciemment en système de justice au Tchad par la folie de ce diable d’Idriss Deby?
De toutes les manières, avec Idriss Deby, les comédies deviennent bien belles; regardons ce qui se passe au Tchad à l’heure actuelle. Idriss Deby est appelé “le président de la Republique” qui nomme des ministres le soir par décret présidentiel et dans beaucoup de cas, les démet de leur fonction quelques heures, quelques jours, semaines ou mois après les accusant de voleur des biens de l’État ou les traitant d’incompétence, etc!, c’est incroyable, mais vrai! C’est cela le ridicule qui ne tue pas les Tchadiens selon notre frère Hassan Fadoul Kitir. Par exemple, il y a un proverbe du village qui dit en quelque sorte que les troupeaux d’un mauvais berger seront perdus et les rivaux en guerre d’un mauvais médiateur se seront battus.  Idriss Deby épouse des femmes, au minimum, une, deux ou trois fois dans l’année depuis bientôt 22 ans de pouvoir absolu en dépensant de surcroit, des millions de Dollars sur chaque femme, hors qu’il n’y a ni hôpitaux, ni écoles, pas d’électricité même dans la capitale Ndjamena, ni rien du tout dans tout le Tchad. Pourtant qu'en matiere d'accusation, les seuls cas de scenarios de Haroun Kabadi et de Mahamat Zen Bada suffisent largement aux autres suivants et ainsi le sort de toute la jeunesse tchadienne qui est déjà en jeu.
Par contre, nous aimons vraiment répéter à qui veut l’entendre qu’avec Idriss Deby, il est encore très tôt pour conclure quoi que ce soit mais malheureusement pour lui, il y a un autre proverbe du village qui dit ceci: “tourkou-aggaday-nedou-nassini” (qui signifie que le chacal ne mourra que quand il devient trop gourmand). Donc, Idriss Deby sait très bien qu’il va mourir de ses propres erreurs de gourmandise, de cruauté envers les peuples tchadiens, etc.
 Enfin, ne serait-ce qu’une réponse de notre manière au frère anonyme de l’article en question, la seule solution ou reponse à ses questions est que, toute personne tchadienne, du Sud ou du Nord, de l’Est, de l’Ouest ou du Centre n’a qu’à chercher tous les voies et moyens pour que nous nous unissions contre la personne d’Idriss Deby le plus tôt possible et non contre toute personne en “Lafai” ou en “boubou” parce qu’Idriss Deby est le seul responsable de ce système de nous diviser pour mieux dormir en “Sakaran” (terme ndjamenois qui dit soulard).
Korei Djimi, president de RTJ.

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans TCHAD
commenter cet article

commentaires

Pallaye 26/02/2012 13:12


Mr Korei bonjour.


Je vous remercie pour votre intervention par rapport à un sudiste qui se lamente.Comme vous l'avez souligné, notre souhait le plus ardent, c'est d'oublier les problemes nord-sud ou
Chretien-musulman, mais plutôt organisons- nous pour faire avancer notre pays.Je vous remercie