Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 04:22

 

L'accord du 15 juin 2010 entre les gouvernements Tchadien et Soudanais a eu pour prémices le regroupement et l'installation des mouvements de l'opposition armée tchadienne dans la région d'El Fasher.

Par la suite, la plupart des dirigeants ont été expulsés par Khartoum pour les isoler de leur base et permettre à N'Djaména de parachever son oeuvre de démantèlement, plongeant l'opposition dans une profonde léthargie.

Seul le FPRN avait refusé de retirer ses forces du territoire national malgré les injonctions des soudanais. Les combats qui ont opposé ses forces à celles du gouvernement en avril 2010 ont constitué l'acte le plus caractéristique de la résistance. Un défi que Idriss Déby n'a jamais digéré et, dès lors, il n'a pas cessé de chercher à démolir, tel César qui cherchait vainement à soumettre le village sans nom d'Astérix, Idriss Déby remue ciel et terre pour réduire le FPRN/UFC.

Après l'expulsion de la plupart des responsables politiques par le Soudan, il est quasiment impossible de réunir les instances dirigeantes des différents mouvements. Pour des raisons tactiques et afin d'installer la lutte dans la durée, le FPRN décidé d'adopter un profil bas. Attitude que l'ennemi a interprétée comme une faiblesse pérenne et cherché à en "exploiter l'avantage" par la corruption et l'incitation à la débauche de certains de ses membres. En vain croyions-nous.

Lire la suite en pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans TCHAD
commenter cet article

commentaires