Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 04:00


L’homme d’affaires guinéen Keïta N’Pha Moussa était face à la presse le lundi 19 Octobre 2009 à Cocody pour dénoncer le complot international dont son Président serait victime depuis le 28 Septembre dernier.

Pour Keïta N’Pha Moussa, le Président Dadis Camara est victime d’une cabale de la part des puissances étrangères qui convoitent son immense richesse dont la France. ‘’La Guinée de Dadis Camara est confrontée aujourd’hui à un complot de taille. Nous donnons raison au Président Sékou Touré qui a su sauvegarder l’immense richesse du sous-sol guinéen pour nous, la future génération. Le Président Dadis Camara est attaqué de toutes parts, parce qu’il a remis en cause tous les contrats de dupes que la Guinée avait signés avec les multinationales. Les puissances étrangères veulent s’abreuver de notre richesse. D’où leur agitation à vouloir le départ coûte que coûte du Président Dadis Camara du pouvoir’’, a dit le président du Mouvement de soutien au chef de l’Etat guinéen. Poursuivant, Keïta N’Pha Moussa a indiqué que le Président Dadis Camara n’était pas opposé à une quelconque enquête sur les tueries du 28 Septembre. ‘’Bien au contraire, il a montré sa bonne foi en indiquant qu’il est prêt à ouvrir les frontières de la Guinée à une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur ces malheureux événements. Nous disons non. A quelques jours de la marche interdite, les opposants guinéens étaient en France où ils sont allés prendre des cours pour mettre à exécution leur plan machiavélique. Et nous disons qu’il y a un complot qui se trame contre la Guinée. Nous sommes convaincu qu’il y avait des esprits malins parmi les hommes en armes, qui ont agi ainsi pour jeter le discrédit sur le Président Dadis Camara qui est un don de Dieu’’, a-t-il révélé. Et Keïta N’Pha Moussa de préciser que si l’ordre était venu du Président guinéen, il n’y aurait pas eu de survivants parmi les manifestants du 28 Septembre. A l’en croire, il y avait bel et bien des infiltrés qui sont passés à l’acte. ‘’C’est pourquoi, je demande aux chefs d’Etat africains d’être solidaires à Dadis Camara’’, a-t-il conclu.


Dosso Villard

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires