Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 20:14

Youssouf-Togoi.jpgUn mouvement rebelle tchadien interpelle le CNT sur la disparition de Youssouf Togoïmi - Le chargé des Relations extérieures du Mouvement pour la démocratie et la justice au Tchad (MDJT, une entité de la rébellion tchadienne), Ousmane Hissein, interpelle les nouvelles autorités libyennes sur la disparition de Youssouf Togoïmi, président fondateur de ce mouvement, survenue le 24 septembre 2002 en Libye alors qu’il avait refusé de signer un accord de paix parrainé par Tripoli.

'Nous exigeons des nouvelles autorités de Tripoli de procéder à l'interrogatoire de l'ancien ministre des Affaires étrangères de Libye, Moussa Koussa, qui fut au moment des faits le premier responsable des services de renseignements de 1994 à 2009. Si ce dernier est en vie, il faut qu’il rende des comptes. Sinon, il y a des archives qu’il faut consulter. Dans tous les cas, on veut qu’on dise la vérité sur le sort de Youssouf Togoïmi', a déclaré Ousmane Hissein à la PANA à Paris.

Ministre dans plusieurs gouvernements de Idriss Déby, de 1990 à 1997, Youssouf Togoïmi, suite à des divergences avec le chef de l’Etat tchadien, entre en dissidence et forme en avril 1998 le MDJT.

Blessé après avoir accidentellement marché sur une mine dans le Nord du Tchad, le fondateur du MDJT disparaît mystérieusement le 24 septembre 2002 alors qu’il était en traitement médical dans un hôpital militaire à Tripoli.

Moussa Koussa, le chef de renseignement libyen,  aurait rendu visite à Togoïmi alors qu’il était à l’hôpital, a indiqué le chargé des Relations extérieures du MDJT. 'Le lendemain de cette visite, le chef du mouvement rebelle tchadien est déclaré mort, sans qu’on nous remette son corps', a-t-il ajouté.

'A la suite de cette disparition, beaucoup de nos militants résidant en Libye ont été enlevés par les Libyens et beaucoup n’ont pas réapparu jusqu’à ce jour', a affirmé M. Hissein à la PANA.

Le chargé des Relations extérieures du MDJT, qui accuse le régime tchadien de complicité dans cette disparition, suggère au Conseil national de la transition (CNT, au pouvoir en Libye) de mettre en place une commission pour faire la lumière sur cette affaire.

Source : Pana 26/09/2011  copié d'ambenatna


Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires