Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 11:33

abdallah_chidi.jpg

Il faut voir et juger l’homme par l’angle pas seulement de son charisme mais aussi de sa vision, ses intentions et détermination. Le jeune ingénieur Abdallah Chidi Djorkordeye est l’un de ces rares activistes que je n’ai jamais eu la chance de les rencontrer. D’une façon indirecte, nous nous connaissons et respectons plus que les frères d’un même foyer.

 

Il fait ses études en réseau un domaine de l’informatique dans lequel j’ai mes propres connaissances. Etudiant ses analyses personnelles, j’ai pu savoir de lui un homme qui a la volonté et la détermination de changer l’état de misère actuel de notre pays. Pour y parvenir, il s’est tracé un chemin sur lequel on ne trouve que tous ceux qui partagent la même vision. La vision du changement réel. Mettre en réseau des ordinateurs c’est quelque chose qu’il a apprit à l’école mais mettre en réseau les fils de la nation est sa distincte vision et passion.

 

L’activisme de ce jeune n’a pas passé inaperçu. Les sauvages Itnos l’ont envoyé des emails pour le taire. Il a eu des menaces sur son facebook. Le jeune Ingénieur Abdallah Chidi Djorkedeye a trouvé normal les insultes et menaces en son encontre par les barbares Itnos. Ils ne sont que les vampires qui défendent leur empire dit-il.

 

Le jeune Djorkedeye ne réclame aucun crédit pour son activisme. Au contraire, chaque jour il prône l’unité de la résistance pour aboutir au changement ; ce qui prouve son nationalisme. Même l’apatride Idriss Deby Itno clame d’être nationaliste ; mais pour prouver de l’être, il faut montrer des actes justificatifs. Ce qui ne manque pas pour nous montrer chez M. Djorkodeye le jeune dynamique et actif.

 

D’ici cent ans, nous serons tous morts. Ce qui est sure, ces pseudos leaders de la rébellion tchadienne qui se considèrent comme des petits dieux sur terre pensent qu’ils vivent éternellement mais vont nous quitter avant la plupart des jeunes. C’est la règle de la nature.

 

Donc qu’ils veulent ou pas, le pouvoir reviendra à ces jeunes qui veulent transformer notre pays le Tchad. Si nos ainés du 20e siècle ont détruit notre pays et gardent toujours les mêmes intentions, nous du nouveau millénaire avons la volonté de changer, transformer et construire le Tchad avec conviction. Il suffit seulement qu’on coordonne nos actions. Vive la jeunesse pour que vive le Tchad.

 

Souggy Manouri

28 janvier 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires