Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 12:41

La crise libyenne entre dans sa 21e journée. Suivez les événements de ce lundi, sur le terrain et sur le plan diplomatique, en direct.

 

12h15 Au moins 12 personnes sont mortes et plus de 50 ont été blessées dans les combats entre pro et anti-Kadhafi dans la localité côtière de Ben Jawad, dans l'Est libyen, selon un nouveau bilan fourni ce lundi de source hospitalière. Un précédent bilan de source médicale faisait état de sept morts. 

12h06 L'ONU lance un appel de fonds de 160 millions de dollars pour fournir une aide humanitaire aux victimes du conflit en Libye. 

12h03 Un deuxième raid aérien vise Ras Lanouf, ville tenue par les rebelles à l'est du pays, rapporte l'AFP. 

11h42 La chaine Al Jazira rapporte que les insurgés ont attaqué ce dimanche les forces pro-Kadhafi, à Az Zintan, ville située à 160 km au sud de Tripoli. Ils auraient arrêté dix fidèles du colonel, dont le chef d'une brigade, qui a été transféré dans un hôpital local, à Moussa Zwaeeb, en raison de blessures graves. 

11h28 L'ex-président tchèque Vaclav Havel appelle à une opération militaire des pays occidentaux en Libye, en cas de poursuite de la guerre civile dans ce pays, dans une interview publiée par le quotidien tchéque Hospodarske noviny. Une telle opération "peut avoir différentes formes: aide aux insurgés, blocus de l'espace aérien, ou attaques ciblées contre les endroits où Kadhafi se cache", a-t-il précisé. 

11h15 La situation à Misrata?Global Voices a compilé des tweets et des vidéos sur la situation dans la troisième ville du pays, au fil des combats de dimanche. La chaine Euronews publie quant à elle un reportage sur Youtube, retraçant les évènements de dimanche à Misrata.  

 

 

11h05 L'ONU désigne un représentant spécial pour traiter avec le régime libyen de Mouammar Kadhafi, dont le ministre des Affaires étrangères a accepté la venue à Tripoli d'une équipe "d'évaluation" humanitaire. Abdelilah al-Khatib, ancien ministre jordanien des Affaires étrangères, doit entamer des "consultations urgentes" avec le gouvernement. 

10h50 Contacts diplomatiques avec l'insurrection? Rome fait "mieux" que Londres L'Italie affirme avoir établi des contacts "discrets" avec le Conseil national libyen formé par les insurgés à Benghazi afin d'aider à la recherche d'une solution à la crise. "Nous avons des contacts meilleurs que les autres" en Libye, ex-colonie italienne, explique le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini. 

Une référence à peine voilée au fiasco britannique de ce week-end... Une "petite équipe diplomatique" envoyée à Benghazi "pour établir des contacts avec l'opposition" a "rencontré des problèmes", a reconnu le Foreign Office. En fait, selon l'opposition libyenne, le groupe a été arrêté après son arrivée parce qu'il était venu de manière non officielle et sans aucun accord préalable.  

"La mésaventure des SAS", dans le Financial Times, devient "farce" dans les colonnes du Daily Mail et du Guardian. Londres est "rouge de confusion", titre The Times, tandis que le Daily Telegraph déplore cette "humiliation" qui a "permis à Kadhafi de faire un coup de propagande" en assurant à la télévision libyenne que les insurgés étaient alliés avec les gouvernements occidentaux. 

10h00 Un raid aérien vise Ras Lanouf. Une explosion suivie d'un nuage de fumée a été vue à environ deux kilomètres à l'est de la ville, dans le désert. Des combattants ripostent en faisant usage de l'artillerie anti-aérienne. Ce port pétrolier stratégique a déjà été visé par deux frappes aériennes dimanche.  

Libye: un deuxième raid aérien vise Ras Lanouf

Les rebelles ont du se retirer de Ben Jaouad dimanche. Le bilan des combats s'alourdit.  

REUTERS

8h30 Le bilan s'alourdit à Ben Jaouad. Au moins sept personnes sont mortes et plus de 50 ont été blessées dans les combats entre pro et anti-Kadhafi survenus dimanche dans cette localité côtière, selon un nouveau bilan de source hospitalière. Dimanche, les insurgés espéraient avancer vers l'ouest jusqu'à Syrte mais ont du se retirer de Ben Jaouad et se replier vers l'est contrôlé par la rébellion. 

7h15 Pour le colonel Kadhafi, la révolte, c'est la faute d'Al-Qaïda et de la France.  

Sur France 24, interrogé sur le soutien de Paris au Conseil national libyen formé par les insurgés à Benghazi, il s'est exclamé: "Ca fait rire, cette ingérence dans les affaires intérieures. Et si nous, nous nous ingérions dans les affaires de la Corse, de la Sardaigne." 

Il a ajouté qu'un "complot" était en cours en Libye, évoquant la présence d'"extrémistes armés", de "groupuscules" et "de cellules dormantes" d'Al-Qaïda "qui ont pris les armes contre la police, l'armée". Un argument souvent avancé lors de ses interventions récentes. 

Retour sur la journée de dimanche 

Bombardements et recul de l'opposition dans l'est, manifestation de "victoire" orchestrée par les pro-Kadhafi à Tripoli: la régime libyen tentait dimanche de reprendre la main.

source:lexpress.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires