Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 06:48

Pour la Vérité, le Changement et la Réconciliation,

Un impératif patriotique, une exigence éthique, un objectif cardinal :

Allons ensemble vers un Rassemblement National Républicain pour le Tchad

Le Rassemblement National Républicain pour le Tchad

R.N.R

Mise au point et clarification du Rassemblement National Républicain, le R.N.R, relatif au rassemblement citoyen du 08 Octobre 2012 organisé devant l’Assemblée Nationale Française pour protester contre la venue en France d’Idriss Déby, le Chef de l’état actuel du Tchad.

 

La Coordination Nationale du RNR  -  qui ne cesse d’œuvrer pour une large convergence républicaine des diverses potentialités de l’opposition tchadienne  -  a contacté l’ensemble des personnalités ainsi considérées vivant en France; y compris des personnalités dirigeantes ou  militantes des groupes armées ex-protégés du régime d’Al Béchir au Soudan, pros CNC libyen, pros-Kagamé/Museveni, pros-Alnahda tunisien…pour protester contre la venue en France de Idriss Déby.

 

Notre souhait est dès le départ qu’un communiqué collectif appelant à un rassemblement citoyen le 08 Octobre soit lancé par un comité d’organisation. Hélas, un groupe de hauts responsables politico-militaires ainsi contacté s’empresse de lancer non seulement un appel mais également de déposer un mémorandum sous le sigle CNCD,  une coalition politico-militaire, dont ne font pas partie l’écrasante majorité des manifestants ; et notamment le R.N.R.

 

Les auteurs de ce manquement répété ne peuvent pas ne pas en être, loin de là, pleinement conscients des graves implications que celui-ci peut entraîner. Hier comme aujourd’hui, ils savent mieux que quiconque, combien ils ont ainsi occasionné la mort de milliers d’innocents compatriotes tchadiens parmi lesquels le Professeur IBN OUMAR MAHAMAT SALEH, de vaillants citoyens insurgés dont l’on s’en est servi de chair à canon au service de l’étranger ou d’intérêt bassement personnel.

 

Au vue de cette regrettable attitude, La Coordination Nationale du R.N.R, Le Rassemblement National Républicain, par la présente mise au point et clarification, porte à la connaissance  de l’opinion nationale tchadienne, de ses militants et sympathisants, de ses divers partenaires de l’intérieur et de l’extérieur de notre pays, de toute personne ou organisation solidaire de combat du peuple tchadien tout entier et des différentes autorités françaises sur ce qui suit :

1 - le RNR est l’initiateur du Rassemblement Citoyen qui a eu lieu le 08 Octobre dernier devant l’Assemblée Nationale Française pour protester contre la venue en France  du Chef de l’état actuel de notre pays. En concertation avec des sensibilités politiques, syndicales, militantes des droits de l’Homme et autres potentialités civiles de l’intérieur de notre pays, le Professeur Balaam Faustin Facho a adressé une invitation sans exclusive à tout opposant tchadien vivant en France.  

2 - cette démarche s’inscrit dans ses efforts continus pour réunir des tchadiennes et des tchadiens ainsi que tout ami du Tchad autour des sujets relatifs à la situation politique nationale tchadienne avec pour objectif l’émergence d’un réel élan national tchadien de changement politique républicain. Dit autrement, pour le R.N.R  le dialogue ouvert, la concertation la plus large possible, la libre critique dans le respect et la considération de l’autre sont  le moyen d’une unité d’action nécessaire et utile.  

3 - par conséquent, il est bien évident que le R.N.R  - dont  les dirigeants et militants ont, comme ceux des autres sensibilités civiles tels que ceux des partis PLD, ACTUS, FAR…  -  ne fait pas partie du CNCD, coalition politico-militaire composée de factions armées résiduelles ; ladite coalition de factions armées à laquelle le RNR a clairement exprimé par écrit le 06 février dernier son intransigeance sur les principes et valeurs qui déterminent sa conduite.  

4 - Aussi, le R.N.R rappelle aux instigateurs - du dedans comme du dehors, de près et de loin – de la tentative de  dévoiement de l’action du 08 Octobre 2012 qu’ils répètent ainsi ces mêmes forfaitures habituelles qui n’ont pour résultat que de saper l’insurrection collective et légitime du peuple tchadien tout entier contre l’oppression et la répression ; et, qui, à titre d’exemple, ont conduit, entre autres, au martyr et la disparition de Monsieur IBN OUMAR MAHAMAT SALEH.  

5 - De tout ce qui précède, le R.N.R - dont l’engagement ne souffre d’aucune ambiguïté - ne peut être  concerné par un mémorandum déposé par des chefs politico-militaires au Parlement français.          Nous, R.N.R, réitérons notre appel aux dirigeants et au peuple français conscients des liens singuliers existant entre la République de France et celles d’Afrique en général et des obligations qui l’accompagnent à y soutenir conséquemment l’aspiration à la liberté et au mieux vivre ensemble.

Par-delà tout, notre objectif reste   -  comme le montre notre APPEL DU 12 FEVRIER 2008 et les conférences-débats citoyen auxquelles nous convions sans distinction nos concitoyen(ne)s  -  d’unir le front de changement républicain pour délivrer notre pays, la République du Tchad, étranglée depuis près de 40 ans par une sorte de sanguinaire alliance objective entre le pouvoir Déby, son hydrique opposition politico-militaire et d’occasionnelles velléitaires divisionnistes.

 

Vive la Résistance Nationale Tchadienne Républicain Libre

Fait en Ile De France, le 15 Octobre 2012

Pour le Coordinateur National, le Professeur Balaam Faustin Facho,

Le Secrétaire Permanent de de la Coordination Nationale du RNR

Monsieur Souleymane Abdallah Souleymane

 

Copie pour information : A Qui de droit.

ci-joint :  Appel du 12 février 2008 du R.N.R

                 Réponse du R.N.R au CNCD le 05 février 2012

 

 

 

 

 

Pour la Vérité, le Changement et la Réconciliation,

Une exigence éthique, un objectif cardinal, Un impératif patriotique

Allons ensemble vers un Rassemblement National Républicain pour le Tchad

Le Rassemblement National Républicain Tchadien

R.N.R

La Coordination Nationale

Appel du 12 février 2008 

« Lorsqu’une femme accouche au marché, on ne cache pas son sexe » adage tchadien.

 
                Près de soixante ans après l'accession de notre pays, la République du Tchad, à la souveraineté nationale, nos compatriotes, femmes, hommes et enfants se trouvent, de nouveau, plongés, du dedans comme du dehors, dans une indicible souffrance collective.

Par-delà la singulière gravité de la situation nationale, par-delà l'incommensurable désastre général occasionné, par-delà la fulgurance des émotions que suscite cet incompréhensible acharnement du sort, nous devons, ensemble, faire face à nos responsabilités.

Le crime contre la nation commis par le chef de l’Etat actuel de notre pays est imprescriptible : hier comme aujourd'hui, celui-ci s’est appuyé sur certains de nos manquements, sur certaines de nos faiblesses mais aussi sur certaines de nos compromissions.

                Plus que jamais, les circonstances présentes sont décisives pour l'avenir de notre pays et le destin du peuple tchadien tout entier : cette fois-ci, chaque tchadienne et chaque tchadien est dans l’obligation de s’impliquer de manière courageuse, juste et déterminante.


                De ce point de vue, aucun doute ne doit subsister dans l’esprit de quiconque parmi nous que la dégénérescence de la crise politique est le résultat d’une expérience communément animée, de loin ou de près, par l’ensemble de notre élite dirigeante et notre classe politique.

                Car, la sanglante faillite du processus démocratique, la stupéfiante attitude de nos voisins ou amis, mais aussi les tumultueuses agitations de certains parmi nous doivent nous enseigner que, dorénavant, le devoir national de changement passe par une convergence constructive.

                Aussi, l’indispensable retour à la paix civile et à la concorde nationale nécessaires à la restauration de l’Etat commande un effort lucide de compréhension, une action solidaire de résistance, une entente forte autour d’un projet de redressement national.

                Indiscutablement, la réconciliation passe par le dialogue entre toutes les forces politiques : la tragédie nationale exige de tous les acteurs un investissement rationnel afin qu’ensemble nous offrions à nos compatriotes une alternative convaincante de changement historique.

                Enfin, Nous, initiateurs de cette démarche de rassemblement national républicain pour le Tchad, lançons un appel à toutes les potentialités nationales, individuelles ou collectives, à participer à l’animation de cet élan patriotique, citoyen et démocratique :

- l’importance de tout éclairage se mesure à son apport relatif à la question de la réconciliation, de la vérité et du changement
- par conséquent, l’intérêt de toute contribution réside tout simplement dans son concours à l’avancée de la cause nationale tchadienne.

Aussi douloureuse soit-elle, aussi ruineuse soit-elle; bref, aussi indélébiles que sont ses conséquences, le calvaire collectif prolongé du peuple tchadien doit servir l’unité d’action militante pour le Changement dans notre pays, la République du Tchad. 


Vive le Tchad

Vive la République.

Le Coordinateur National du Rassemblement National Républicain

R.N.R

Le  Professeur Faustin Balaam Facho

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la Vérité, le Changement et la Réconciliation,

Une exigence éthique, un objectif cardinal, Un impératif patriotique

Allons ensemble vers un Rassemblement National Républicain pour le Tchad

Le Rassemblement National Républicain Tchadien

R.N.R

 

Pour la Coordination Nationale

Monsieur Souleymane Abdallah

À

La Coordinatrice du CNCD

Madame LAOKOLE Annette

 

Objet : Appréciation du RNR relative aux initiatives entamées à notre endroit datant               du 11 juin 2011, du 19 novembre 2011 et du 11 janvier 2012(ci-joint copies de vos courriels)

                Madame la Coordinatrice, Sœurs et frères tchadiennes et tchadiens membres de la CNCD; Nous vous prions de bien vouloir recevoir nos vœux fraternels et amicaux pour l’année qui commence. Pour tous nos compatriotes et notre pays vous les retrouverez dans le message de vœux du RNR ci-joint à cette missive.

Ceci étant fait, voici ce que vous nous disiez dans le courriel du 11 juin 2011:

« A l’attention de Monsieur Balaam FACHO     

Coordinateur du Rassemblement National Républicain (RNR)

Cher frère.

« (…) Sur le plan pratique, nous aimerions organiser une rencontre physique (avec vous/ la direction de votre parti/de votre organisation), ou vos représentants en Europe, afin d’échanger de vive voix et d’asseoir une relation suivie d’échanges et de une concertation pérenne. (…).

La Coordinatrice du CNCD                     

Annette LAOKOLE »                  

                C’est donc en réponse à votre sollicitation que la délégation du RNR, mandatée par son Coordinateur National, et conduite par moi-même, vous a rencontrer; Vous-même Madame La Coordinatrice du CNCD; accompagnée de Messieurs Acheikh Ibn Oumar, Brahim Alio Abdoulaye, Mahamat Zang.

                Nous vous avons fait une présentation du R.N.R, de ses objectifs et buts, de sa forme d’engagement, de ses modestes potentialités et ressources, de la nature des moyens qu’il emploie pour contribuer à un changement de la situation politique dans notre pays, à un redressement républicain, à l’amélioration des conditions d’existence de nos compatriotes.

                Le CNCD nous a fait comprendre que c’est pour la première fois qu’il se trouve en discussion avec un mouvement qui n’envisage pas d’intégrer la NOUVELLE DYNAMIQUE  DEMOCRATIQUE que vous proposez. 

                Votre délégation nous a présenté un document d’adhésion dont lecture nous a été faite par Monsieur Acheikh Ibn Oumar et solliciter séance tenante notre signature.

                Nous vous avons fait savoir que les termes du mandat, à Nous conféré par la Coordination Nationale du R.N.R, ne nous autorise d’en débattre d‘une quelconque  perspective de ce genre; moins encore de prendre un tel engagement. Par principe nous nous sommes abstenus de commenter l’information sur des évolutions publiquement connues au sein du CNCD qui nous ont été exposées par Monsieur Alio Abdoulaye Ibrahim. 

                Cependant, il est en partie vrai, comme vous l’affirmez dans votre second courriel, que j’ai personnellement fait état de la difficulté que nous avons à être compagnie des personnes qui, à titre d’exemple, font publiquement de Habré l’égal de Gandhi, Mandela…De Gaule.

                Ceci, dit, Nous avons communément, la Haute délégation du CNCD et celle du R.N.R, convenu de développer ces échanges lors d’une seconde rencontre dont nous en conviendrons de la date.

                C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés le 19  novembre 2011 : la délégation du CNCD dirigée par sa Coordinatrice et celle du R.N.R par son Coordinateur National.

                Le Coordinateur National du R.N.R a remis à  la Coordinatrice du CNCD et Votre délégation un document écrit rassemblant notre point de vue relatif à la poursuite de nos échanges et leurs développements éventuels ; j’en cite deux paragraphes : 

« (…) le but des forces vives est le renversement républicain du régime de Deby et son remplacement par une avant-garde qui conduira le pays à un processus démocratique, et soucieuse des libertés, des droits humains, de justice de paix et d’équité ; …

« Avant d’arriver à un accord global, qui regroupera le plus des tchadiens voulant un mieux vivre et un meilleur vivre ensemble, nous qui sommes sur place, commençons par mettre en synergie nos actions de terrain à savoir : nos actions de sensibilisation et d’information afin de créer une confiance en notre sein. »…

                Telle est, en somme et en substance, ce qui en ressort, de notre point de vue, de nos deux échanges de la fin juin 2011 et  du 19 novembre 2011.

                Par conséquent, c’est en parfait accord avec nos humbles convictions que nous avons voulu, comme pour d’autres, vous associer pleinement à l’initiative de la rencontre mémorielle du samedi 04 février 2012 :

JOURNEE DES MARTYRS, DES DISPARUS ET DES OPPRIMES DE LA DICTATURE AU TCHAD.

*(Cette journée que le R.N.R commémore tous les 03 février est organisée ce Samedi 04 pour permettre à celles et ceux qui travaillent de pouvoir y assister.)

                Et, c’est à la suite de cette initiative que, pour la troisième fois, vous nous solliciter, par courriel, par nous reçut le 11 janvier 2012, pour une rencontre; et dont les points à retenir sont les suivantes :

« A l’Attention des Responsables du RNR,

 (…) - Concerne la proposition d’intégration du CNCD au RNR, la démarche nous semble inadaptée dans la mesure  où le CNCD est déjà un cadre de regroupement de différentes sensibilités dont certaines sont des mouvements et partis à part entière au même titre que le RNR. Le contraire est certainement plus logique à notre sens.

« - concernant les actions communes ponctuelles, cette démarche peut être envisageable sous formes de communiqués, débats, manifestations, pétitions, si le CNCD en estime la pertinence..

Tout en respectant la position du RNR, nous espérons continuer à débattre avec ses responsables et arriver à les convaincre de se joindre à cette nouvelle dynamique que représente le CNCD et qu’ensemble nous puissions apporter ce changement auquel notre pays aspire tant.

Salutations militantes

La Coordinatrice du CNCD

LAOKOLE Annette »

                Aussi, par-delà des incompréhensions habituelles, permettez-nous, Madame La Coordinatrice du CNCD, de vous réaffirmer la constante disponibilité de la Coordination Nationale du R.N.R à en débattre avec le CNCD.de tout sujet intéressant la situation nationale de notre pays commun la République du Tchad et d’en dégager de sérieuses et utiles préoccupations relatives à celle-ci.

                Sur ce, nous pensons avoir ainsi apporté l’essentiel de clarifications à vos questions.

Singulières considérations.

Vive la République du Tchad

Vive la Résistance Tchadienne Républicaine

Fait en Ile-de-France, le 06 Février 2012

Pour la Coordination Nationale du R.N.R

Monsieur Souleymane Abdallah

  

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans TCHAD
commenter cet article

commentaires