Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 07:18

moussafakimahamat

Cette année, le Tchad a assisté “on time” à l’Assemblée Générale de l’ONU et la représentation du pays a été de haut niveau et respectable. Le président Deby, des ministres et des Conseillers étaient présents. Les techniciens du Ministère des Affaires Etrangères, bien qu’en nombre très faible, sont aussi présents au moment indiqué.

         Cela dénote de l’effort louable fait par le Tchad pour marquer sa présence à ce forum mondial. Le président Deby lui-même a enfin compris la nécessité de l’ONU qu’il avait toujours qualifiée de “machin”. C’est pourquoi, il n’hexite pas ces derniers temps de venir à New York s’il le faut. Malheureusement son novice Ministre des Affaires Etrangères n’a pas compris l’importance et l’enjeu des sessions de l’ONU. Au moment où les grands hommes d’Etat de ce monde et ses collègues se réunissent et se concertent à New York, notre fameux Ministre encore novice en diplomatie, se précipite à rentrer au Tchad et invite également son ami et Secrétaire Générale du Ministère de le suivre juste au lendemain de son départ.

         Combien le Tchad a-t-il déboursé pour la participation de notre pays à cette session qui vient juste de débuter ses travaux ? Et qu’est-ce que le Tchad en a tiré pour comme résultat acquis pour se précipiter à rentrer au pays ? Ses autres collègues restent pour 2, 3 à 4 semaines avant de se libérer et laisser les techniciens suivre les travaux jusqu’à fin Décembre. Mais notre Ministre novice restent juste 3 à 4 jours et disparaît sur les pointes du pied comme le petit voleur Colombien du marché de « Cholera » et abandonnant ses techniciens.

         Les anciens Ministre des Affaires Etrangères qui connaissent bien l’enjeu des sessions de l’ONU ont toujours associés nos Diplomates de Washington pour renforcer leurs collègues de New York, afin de bien couvrir et suivre les travaux pendant trois mois. Mais MOUSSA FAKI tire son Whisky et se cantonne à faire sa diplomatie touristique pour aller dormir au Tchad. Mais sa présence auprès de Deby n’est même pas nécessaire, car il y a tant d’autres Conseillers de grosse pointure qui pourront bien le conseiller…

         C'est bien beau de bousculer le Ministère des Finances pour débloquer à temps ses frais de mission et sa Caisse d'Avance, mais le Ministre a aussi l'obligation et le devoir de prendre un peu plus de temps raisonnable pour assumer la mission qui lui a été assignée. Passer 2 a 3 jours à se souler est bien beau, mais abandonner ses techniciens juste après son dernier verre, ce n'est pas sérieux et c'est même ridicule. Il est vrai que les Techniciens du Ministère sont là pour gratter de casser les reins dans les salles de réunion, mais pourquoi le Ministre ne veut pas faire un peu de sacrifice pour rester au moins deux semaines avant de fuir? Cette débandade est due au manque de moyens financiers ou simplement par incompétence et incapacité de convaincre ses collègues encore présents a New York ? D'ailleurs, son séjour de 4 jours a l’Hôtel a été pris en charge par le budget présidentiel. Alors, qu'a-t-il fait de ses frais de mission être sa Caisse d'Avance?

         Le renvoi de la MINURCAT et la réticence du Tchad a respecter la résolution du Conseil de Sécurité autorisant l'intervention des forces de l'IOTAN en Libye, a plonge notre pays dans une situation difficile. Cette Session de l'Assemblée Générale de l'ONU est certes une opportunité pour le Tchad de régler ses affaires. Le président Deby  s'efforce de venir a New York pour rassurer la Communauté internationale. Mais son Ministre Affaires Etrangères s'éclipse et prend la tangente afin d'éviter de rester convaincre ses collègues.

         En diplomatie, l'amateurisme conduit à la déroute et peut être fatal pour les intérêts supérieurs d’une nation. Le Tchad doit éviter de tel cafouillage. Si le président Deby veut placer son mandat actuel dans le sens de rayonnement du Tchad sur le plan international, il doit trouver urgemment un autre Chef de diplomatie qui pourrait le sauver et non de l'enfoncer. Mais s'il veut faire de la complaisance dans la gestion des affaires de l'Etat et continuer à faire plaisir à son parent, il peut garder son Ministre novice et encaisser d'autres humiliations plus graves qui seront fatales pour son régime.     

New York le 28 Septembre 20011

MOUSSA DIGUILI

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans TCHAD
commenter cet article

commentaires