Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 07:32

benassileck.jpg

Dans une première édition, nous avions évoqué les raisons principales de ses lubies, comment et de quelle manière ce diplomate tchadien (Zaghawa soudanais d’origine) qui ne sait ni lire et écrire le français, moins encore l’arabe, a été envoyé à ce poste de premier secrétaire.

Cet homme fut parachuté à l’ambassade de Belgique  comme premier secrétaire grâce aux impulsions personnelles de Mr Daoussa Déby Itno. Pendant son séjour en activité, l’individu à mis en place une entreprise parallèle aux services de l’ambassade du Tchad, qui est celle de faire venir dans l’espace Schengen, des hommes et femmes moyennant des sommes d’argent importantes. C’est ainsi que plusieurs personnes de diverses nationalités sont entrés en Belgique, en France, en Espagne et ailleurs avec des passeports diplomatiques tchadiens.

Pendant son séjour à l’ambassade du Tchad en Belgique, Hissein Fascher faisait la pluie et le beau temps. D’abord par le simple fait qu’il soit zaghawa, une ethnie dont est issue le despote Tchadien Idriss Déby Itno, ensuite il demeure l’œil et l’oreille du demi frère du même despote à qui il fait parvenir des rapports parallèles qui atterrissent à la présidence des Itno, sans que ses responsables hiérarchiques ne soient informés.

Plusieurs ambassadeurs et autres personnes ont été listés dans des rapports accablants pour des raisons d’humeurs ou encore quand ils s’aperçurent de ses forfaits. C’est ainsi que 3 ambassadeurs furent rappeler au Tchad (Mrs Maitine Djoumbé, Ahamat Abderaman Haggar, Abderahim N’diaye) et d’autres personnes exerçant à échelon divers comme Mrs, Mahamat Abderaman Haggar, Mahamat Hamit Bang, Olivier N’dilbé, Abdelmanane Seydna, Mme Solalta entre autres.

Mais au delà de tous ces facteurs, le crasseux personnage fut identifié par la police belge sur l’entrée dans l’espace Schengen d’un clandestin camerounais. Il a été confondu avec sa marchandise puis relâché grâce à ses paravents diplomatiques. L’enquête diligentée par la 2 e brigade a fini par aboutir à la conclusion des faits graves. A la première convocation auprès des autorités belges, on lui fit signifier qu’à l’avenir il ne pourra plus exercer sur le territoire de la Belgique. Une correspondance d’expulsion fut signée et signifié aux affaires étrangères du Tchad sur la personne d’Hissein Fascher. La lettre d’expulsion que Tchadanthropus-tribune a publiée puis plusieurs sites tchadiens l’ont repris avait alerté certaines personnalités du domaine au Tchad, mais la sensibilité d’humeur n’a pas touché ceux du cercle Itnoland.

Dans la foulé de ces événements, Hissein Fascher activa ses réseaux. Il se tourna vers son appui sédentaire (Daoussa Déby) qui lui tourna le dos, mais reçu un de non moindre en la personne de Daoud Borgou, le beau fils du dictateur national. Réseau influent ou lobby conséquent, en tout cas le ministre des affaires étrangères ne fait pas tilt. Car pour arranger le forfait, on commença à vouloir trouver un deal pour que l’individu soit maintenu en place. En Janvier 2010, un décret muet (celui que nous publions maintenant) vit le jour, mais ce parpaing de papier ne permet pas de manière officielle d’activer le circuit de remplacement. Il émet une onde tacite aux facteurs diligentés mais bloque la conséquence d’un rappel immédiat, et la nomination de son remplaçant. Ce qui permet à ce monsieur de ne pas quitter la Belgique sous le motif de l’attente de ses indemnités de départ et son billet d’avion.

Autre chose, autre fait. Ce que beaucoup de compatriotes ne connaissent pas ce que dans la foulé de l’expulsion, Mr Hissein Fascher est allé demander l’asile politique. Quelles sont les raisons de cette tournure, personne jusqu’à présent n’ait pu le dire. Est-ce que c’est contre le Tchad qu’il est appelé à représenter ou il y’a une autre raison.

Aujourd’hui plus qu’hier l’individu coule des jours tranquilles dans l’espace Schengen malgré son expulsion, toujours couvert des mobiles d’indemnités et probablement du statut de réfugié politique.

Toutefois, nous sommes sur du fait qu’il ne quittera plus l’Europe car les ressources qu’il touche lui requièrent une mensualité mirobolante.

Il continue toujours de toucher son salaire de 1500 euros par mois du Tchad

Ses 3 femmes dont une mineure touchent chacune 900 euros d’allocation.

Ses 10 enfants lui rapportent chacun 300 euros d’allocations par enfants.

Nous avons fait le compte mensuel de 6300 euros par mois.

Aux dernières nouvelles, sa famille a obtenue la nationalité Belge, allez savoir combien de Tchadien ont ce privilège. En rappel du fameux discours d’Amdjaress sur le fait que tous les tchadiens sont égaux, nous sommes tentés de dire que les fables de la fontaine doivent trouver leur essence dans la mégalomanie du despote Déby Itno.

  Lire le décret

   Lire la suite

 

Mahamat Assileck HALATA

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires