Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 00:33

Le 9 mai 2008, Mahamat Nouri et Abakar Tolli rencontrent deux représentants de l'Ambassade américaine à Khartoum dans la villa de Mahamat Nouri au quartier Ma'amoura. Pendant ces discussions, Nouri a fait savoir sa préférence pour une solution pacifique et globale qui suppose un dialogue entre les représentants du régime de Deby, l'opposition armée et non armée et les membres de la société civile. Il rejette l'idée de négociations directes entre l'Alliance Nationale et le régime Deby. Il a souligné que le Soudan est de plus en plus favorable à une solution négociée dans le conflit inter-tchadien. Alors pourquoi ce dialogue n-a-t-il pas commencé si vous-même et le Soudan y êtes favorables, s'est exclamé l'un des diplomates. Parce que nous attendions que Deby organise ce dialogue. Il précisa que depuis les accords de Syrte aucune négociation n'a eu lieu malgré les déclarations du premier ministre Youssouf Saleh Abbas sur ses intentions de prendre contact avec la rébellion. Toujours est-il que nous avons énoncé nos conditions aux émissaires Congolais et Libyens qui nous ont approchés.

Réconciliation nationale et élections.

Nouri a affirmé que l'Alliance Nationale renoncera à la lutte armée si sa demande d'un départ immédiat du pouvoir de Deby était exécutée. Aussitôt un leader de l'AN sera désigné Premier Ministre. Une table ronde de réconciliation sera organisée regroupant les hommes politiques tchadiens, les militaires et ceux issus de la société civile. Des élections seront organisées et Deby ne sera pas autorisé à y participer.

Abakar Tolli a déclaré que Mahamat Nouri est le leader de l'Alliance Nationale composée des Mouvements d’Ahmat Hassaballah Soubiane et d’Abdelwahid Aboud Makaye. Nouri sera alors Premier Ministre. Nouri apporta une précision en disant que les Libyens avaient proposé qu'il soit Premier Ministre sur la base des accords de SYRTE, mais Deby avait rejeté la proposition. L'accord de Syrte est un accord insuffisant et ne pouvait apporter un changement politique au Tchad a t-il ajouté.

Dans ce cas, pourquoi l'avoir signé ? Interrogea l'un de ses interlocuteurs. Je l'ai signé sous les pressions des autorités libyennes.

Deby prépare des élections qui seront un échec, de même que le processus de réconciliation est en panne. Deby limitera la participation de l'opposition civile aux élections. Il n'a qu'une seule façon de diriger c'est l'humiliation, celle de l'opposition mais aussi celle de la société civile. Selon Nouri, les USA doivent ouvrir les yeux sur le régime Deby si ce dernier refuse des négociations constructives avec les rebelles, alors les forces de l'AN le feront tomber par la force.

Et que se passera-t-il ? Questionna l'un des diplomates.

Une période de 6 mois de transition, puis une table ronde pour une réconciliation se tiendra ; ensuite des élections seront préparées et tous les leaders qui auront géré cette transition n'auront pas le droit d’être candidats à la magistrature suprême.

Nouri exposa aux diplomates américains son analyse du cycle de violence que connait le Tchad depuis 1967 et sa vision pour y mettre fin; mais avant tout, il convient de briser la dictature de Deby pour poser les jalons d'un processus démocratique n'excluant personne. Nous avons de grandes ambitions pour le Tchad, d'y instaurer une démocratie, cela vaut le coup d'y réfléchir, d'en discuter et de le tenter. Dans ce processus, Deby est un dictateur qui est un obstacle à la réalisation de ce challenge.

Nouri et Tolli ont sévèrement critiqué les Congolais et Jean PING de l'UA comme étant des médiateurs non crédibles car sous influence libyenne et donc proches de Deby. Les deux leaders de la rébellion ont exprimé leur satisfaction par rapport à leurs rencontres avec les diplomates américains et de l'engagement de ces discussions. Ils ont demandé que le gouvernement américain s'implique davantage et joue un rôle plus important dans le processus politique au Tchad.

L'un des diplomates expliqua que la mission actuelle de l'Ambassade américaine telle que définie par leur gouvernement est que les USA doivent être présents dans toute négociation politique importante comme observateur mais ils n'ont un rôle de médiateur. Nouri leur demande de se positionner comme facilitateur si jamais un processus sérieux de négociation avait lieu avec le gouvernement et l'opposition armée dans sa globalité.

Il est important que le régime de Deby soit soumis à des pressions internationales pour que des négociations constructives aient lieu.

Nouri a tenu à s'exprimer sur les allégations selon lesquelles lui et l'Alliance Nationale auraient un agenda pour l'installation d'un régime islamiste extrémiste. Cela est tout à fait impensable au Tchad, ce sont les grossiers mensonges véhiculés par le régime Deby.

 

Lire la suite sur ZOOMTCHAD

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires