Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 14:37

Le président égyptien Hosni Moubarak et le nouveau gouvernement ont pris une série de mesures visant à rétablir l'ordre en Egypte.

Le gouvernement égyptien a annoncé lundi une augmentation de 15% des salaires mensuels et des pensions pour les quelques six millions d'employés du secteur public, un nouveau geste en direction des manifestants, qui protestent depuis deux semaines.

Un premier Conseil des ministres, visant à coordonner les efforts des différents ministères pour rétablir l'ordre, s'est tenu lundi autour du Premier ministre Ahmed Chafic.

Le président égyptien a ordonné de mettre en place un comité d'enquête sur les actes de violences qui ont eu lieu mercredi dernier entre pro et anti-Moubarak, faisant onze morts et près de 900 blessés.

Le chef de l'Etat a en outre tenu des réunions avec les responsables des organes législatifs et exécutifs pour discuter des dernières évolutions de la crise égyptienne, ainsi que des réformes politiques et économiques à mettre en place.

Une série de concessions a été faite par le président Moubarak : la constitution d'un nouveau gouvernement, le remplacement du ministre de l'Intérieur, la nomination d'un nouveau vice-président pour la première fois depuis près de 30 ans, et sa non-participation à la prochaine élection présidentielle.

Selon l'agence de presse MENA, les autorités judiciaires ont imposé une interdiction de voyage et un gel des comptes bancaires à l'ex-ministre de l'Intérieur, Habib el-Adli, accusé entre autre de corruption et de détournement de fonds publics.

En outre, la direction du Parti national démocratique (PND) a également été remplacée, y compris Gamal Moubarak, dont les chances de succéder à son père sont désormais considérées comme nulles

SOURCE: xinhuanet

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires