Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 04:37

L'Onu a approuvé hier soir le recours à la force pour freiner la répression de l'insurrection alors que les forces loyales à Kadhafi menaçaient de s'en prendre au trafic en Méditerranée en cas d'intervention militaire.

 

Alors que les forces loyales à Mouammar Kadhafi continuent leur progression vers Benghazi, l'armée libyenne a annoncé hier l'arrêt, à partir de dimanche, de ses opérations militaires contre l'insurrection, affirmant vouloir donner une «chance» aux rebelles pour qu'ils se rendent «et profitent d'une décision d'amnistie générale». L'armée libyenne a tenté hier de bombarder des positions de la rébellion à Benghazi. Les insurgés affirment avoir abattu deux avions à cette occasion. La télévision libyenne a par ailleurs affirmé que les forces gouvernementales s'étaient emparées de Misrata, mais un porte-parole de l'opposition dans cette ville à quelque 200km à l'est de Tripoli a démenti. De violents combats avec les rebelles y auraient fait au moins 22morts mercredi. Par ailleurs, la ville de Zuwaytinah (150km au sud de Benghazi) est «contrôlée par les forces armées qui sont aux portes de Benghazi», où siège le Conseil national de transition, l'instance dirigeante mise en place par les insurgés, a indiqué la télévision d'État.

Le trafic menacé en Méditerranée

La Libye a parallèlement mis en garde contre toute opération militaire étrangère contre son territoire, menaçant de s'attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée, alors que les quinze États membres du Conseil de sécurité de l'Onu ont voté hier soir un projet de résolution musclé. Ils ont approuvé le recours à la force contre les troupes de Kadhafi, ouvrant ainsi la possibilité de frappes aériennes dans le pays. Sur le front humanitaire, les ONG et les autorités égyptiennes se préparaient à un exode massif de Libyens vers l'Égypte, seule échappatoire possible face à l'avancée des troupes de Mouammar Kadhafi dans l'est de son pays, encore tenu en partie par les rebelles. Près de 300.000 personnes ont déjà fui le pays depuis le 15février.

source:letelegramme

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires