Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 12:57

korei djimi

D’abord, nos remerciements et toutes nos félicitations à nos sœurs et frères journalistes qui ont eu la chance de défier objectivement le dictateur du palais rose avec de questions qui touchent directement des réalités habituelles du cynisme d’Idriss Deby. Nos réactions à l’investiture d’Idriss Deby Itno Khamis pour un 4 e mandat ne se font pas attendre ; alors, pourquoi et comment continue-t-on à croire les mêmes choses, les mêmes paroles et les mêmes promesses pourtant non tenues sur deux décennies (20 ans)?

De un, le terme « 4e mandat » en lui-même est un problème! Pourquoi jusqu'à 4e mandat et dans quelles institutions démocratiques existe-t-il ce terme? Du moins, ce n’est pas dans la constitution du Tchad non plus si Idriss Deby voulait démontrer une démocratie! Deby n’a jamais organisé une élection digne de son nom moins encore ne gagnera si l’on tient une vraie élection ! Aujourd’hui, les peuples tchadiens vivent la terreur et non une démocratie !

 Voilà la preuve, c’est-à-dire, ce n’est ni 20 jours, ni 20 semaines, ni 20 mois mais 20 années consécutives d’un pouvoir absolu par un système de destruction à l’exemple d’un « laissez-faire » des détournements réguliers et massifs de deniers publics, une corruption généralisée reconnue à l’échelle internationale, des crimes crapuleux sans exception jusqu'à des assassinats des vieilles  et pauvres mères des enfants, des violations horribles des droits de l’hommes décriés par toutes les organisations nationales et internationales de droits de l’homme), etc., Idriss Deby Itno continue comme si de rien en est de tout cela !

De deux, rappelons-nous que beaucoup de tchadiens avaient fui l’amenée au pouvoir d’Idriss Deby en Décembre 1990, juste pour la simple raison que Deby avait ordonné les combattants MPS d’éliminer d’une balle dans la tête toute personne attrapée sur la route en priorité les goranes du BET, les arabes de Batha, les Ouaddaiens et les Ngambayes du Sud. Donc, dès le début beaucoup de ces communautés avaient bien eu l’impression que Deby n’est pas la bonne personne pour l’unité de tchadiens ni la construction du Tchad d’où ils avaient simplement opté de créer de rebellions ça et là contre son pouvoir, à l’exemple de MDD (Mouvement de la Démocratie et le Développement) à l’Ouest du Tchad de Décembre 1990-Décembre 1998 jusqu'à arriver aux portes de Ndjamena avant d’être repoussés par l’aviation française venant de Libreville (Gabon) qui le sauve toujours contre tout renversement dont personne n’ignore les raisons.

C’est vrai que les gens ne connaissent pas le soldat Idriss Deby, exactement comme lui-même disait-il devant la presse, car le bonhomme est tellement cynique et cruel qu’au sein de ses propres compagnons, de son propre entourage, d’un groupe ou section à l’autre, d’une personne à l’autre, il peut donner des ordres différents et contradictoires, par exemple, Idriss Deby peut vous donner facilement l’ordre d’abattre des gens qui ont leurs frères de même parents dans l’autre groupe d’à côté, par exemple, il peut donner l’ordre à de Hadjarai de tuer sans hésiter tout ce qui est gorane, il peut donner en même temps l’ordre aux goranes de tuer tout ce qui est Hadjarai, etc., etc. Ce type-là, il est capable de créer des problèmes dans ces propres, propres enfants, ses propres frères et sœurs Itno mêmes ! C’est incroyable ! Par-dessus les tchadiens sommes devenus vraiment malheureux, traitres, lâches, mesquins, et voyou que voyou ! C’est l’esprit qui nous est inculqué par le colonialisme et maintenant parachevé par l’idéologie fasciste d’Idriss Deby !

 De trois, rappelons-nous aussi que beaucoup de tchadiens, parmi ses propres compagnons de lutte et d’autres alliés ou ralliés des 1ères heures au MPS de toutes les classes et catégories confondues avaient choisi le maquis juste dans les mois suivants son amenée, à l’exemple de nos frères le Colonel Kete Nodji Moise en créant une rébellion dans le Sud du Tchad mais Deby avait fait des accords de paix et l’avait assassiné aussitôt; est-ce que Deby respectait ses paroles? Est-ce qu’il vaut la peine des engagements avec Idriss Deby?

Notre frère le Col. Laoukin Bardé créa une autre rébellion au Sud encore mais avait crû à des négociations pour la paix  avec Deby qui l’avait juste piégé pour l’assassiner sur le-champ; Col. Abbas Koti Yacoub qui s’était révolté et finit par croire les promesses de Deby pour faire des accords de paix mais Deby l’avait assassiné aussitôt en prétextant tout un scénario de coup d’Etat par ce dernier ; est-ce que Deby respectait ses paroles ?

Le Juriste Youssouf Togoimi, son trois fois différents Ministres (justice, défense et intérieur) finit par se révolter contre le pouvoir de Deby en créant le MDJT(Mouvement pour la Démocratie et la Justice au Tchad) dans le Nord parce qu’il avait fini de croire à Deby; le Capitaine Mahamat Nour dit Mht Nour Tama s’était révolté et fonda le FUC (front Uni pour le Changement) à l’Est du Tchad mais malheureusement finit par croire les promesses de Deby en faisant des accords de paix, alors, qu’est-ce qui s’était passé après que ce dernier revenait définitivement à Ndjamena? Est-ce que Deby respectait ses paroles ? Est-ce que Deby « fait ce qu’il dit » comme se vantait-il devant la presse? « Le ridicule ne tue pas Idriss Deby » disait notre frère Hassan Fadoul Kitir

 Hors, tout ce que Deby sait faire c’est de mentir, de tuer ou de violer ! Tous ces cadres avaient bien compris que Idriss Deby Itno Khamis n’a aucune capacité intellectuelle (il aurait d’ailleurs ironiquement signifié ou même confirmé que lui aussi n’a aucun Diplôme suite à la question des journalistes concernant la crédibilité de son PM Emmanuel Nadingar) ni la volonté politique de faire quoique ce soi. D’où, tous ces glorieux cadres avaient plutôt préféré ne pas contribuer à son pouvoir qui n’a aucun lendemain;

Durant tout ce temps, notre bonhomme de Bamina, « le mieux placé pour connaître les choses au Tchad », nous avait obligé de dire et écrire noir sur blanc « Monsieur le Président, chef suprême des Armées, chef de l’Etat, Président du Conseil de Ministres, son Excellence, le Colonel Idriss Deby » de Décembre 1990-1996; « Monsieur le Président, chef suprême des Armées, chef de l’Etat, son Excellence le General Idriss Deby Itno » à partir de son 1er mandat de 1996-2001 et «finis les Kermesses du désordre » continuent; «  Monsieur le Président, Chef de l’Etat, son Excellence le Général Idriss Deby Itno » à partir de son 2e mandat de 2001-2006; « son Excellence, Monsieur le Président, chef de l’Etat  Idriss Deby Itno Khamis » à partir de son 3e mandat de 2006-2011 et « la Renaissance du Tchad, l’an I » n’a jamais vu le jour ni non plus ne le verra un jour; enfin avec son 4e mandat, il nous obligera bientôt à dire et écrire noir sur blanc « son Excellence, sa Majesté, le général, le Sultan et Président Idriss Deby Itno Khamis » !

Finalement, il faudrait aussi noter qu’il y a un autre très sérieux facteur qui est en mode au Tchad aujourd’hui au lieu du contraire! Lequel ? C’est le fait qu’au lieu de combattre la personne d’Idriss Deby, qu’au lieu de fuir plus loin la personne d’Idriss Deby, qu’au lieu de huer la personne d’Idriss Deby partout où il veut mettre son nez, beaucoup de tchadiennes et tchadiens, des soi-disant professeurs, étudiants, juges, hauts cadres, officiers, sous-officiers, soldats, tous et toutes y compris même les gens qu’Idriss Deby a massacré leurs propres parents au vu et au su même du public, etc., s’acharnent autour d’Idriss Deby pour multiplier les souffrances d’autres plus pauvres, d’autres plus vulnérables, sinon ruiner complètement l’avenir de la génération future ! Que Dieu nous préserve de cette mentalité, que Dieu nous préserve de cette corruption de conscience ! Continuons bien la course aux matériels mais Idriss Deby ne ratera aucune occasion de nous faire repayer ou les vomir un jour.

Chers sœurs et frères, soit, nous ignorons complètement la personne de Idriss Deby, soit nous faisons express, juste nous avons conclu que c’est avec Idriss Deby que nous pouvons se faire des villas, des grades, de titre de fonction, etc., mais nous ne savons pas que quelque part nous sommes devenus comme des animaux sans queue et sans aucune dignité, ni intégrité  moins encore l’avenir du Tchad et c’est cela même qui reflète bien la philosophie d’Idriss Deby dont tout son souhait, toute sa volonté est de diviser les autres, humilier les autres, violer les autres, assassiner les autres, etc., pour mieux garder le pouvoir seulement au tant que possible!

Signé Korei Djimi président de RTJ.

Partager cet article

Repost 0
Published by ABDALLAH CHIDI DJORKODEI - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

DJIDDI BOKHIT DJIBI ORI 23/09/2013 20:43


de un,son excellence idriss deby itno khamis a gagné 4 mandat a l'election presidentiel du tchad l'homme qui a apporté la democratie au tchad et ça serait toujours dans l'histoire du pays.je le
souhaite encore la prochaine election presidentiel et je prie pour lui piuse gagner.que DIEU lui donna la prochaine election 2016.

djiddi bokhit 23/09/2013 20:35


korei djimi vous n'aviez aucun raison de critiquer idi dans son pouvoire.